Brasserie

Brasserie La Coopine

La Coopine

Lors de mes recherches pour l’organisation du salon de la Bière “Croix de Vie, Croix de Bière”, une mystérieuse Malterie du Tigre apparaissait régulièrement. Son numéro de Siret indique deux établissements dont un dédié à la fabrication de la bière hébergé dans les locaux de la CAVAC à Luçon. Ni une, ni deux, j’active le réseau et j’obtiens les coordonnées d’Adrien Caufment, gérant de la Brasserie La Coopine , la branche “brassage” de la société “La Malterie du Tigre”.

Nous échangeons quelques mails et un rendez-vous est fixé rapidement.

Pouvez-vous vous présenter et nous présenter “La Coopine” ?

Je m’appelle Adrien Caufment, j’ai 35 ans et je suis en charge de la valorisation de la céréale des agriculteurs dont l’orge de Brasserie de Printemps (pour produire les malts nobles à destination de la brasserie artisanale) à la CAVAC. Le projet de brasserie est né lors d’échanges avec Jean-Claude Piveteau, collègue de travail.

Nous nous intéressions par curiosité au développement du brassage artisanal de la bière. Puis après différentes études, nous avons créé la Brasserie “La Coopine”. La société est une filiale de la CAVAC et elle a différents objectifs à court, moyen et long terme :

  • Brasser de la bière (La Coopine) qui sera distribuée dans tout le réseau (Vendée et Deux-sèvres)
  • Brasser à partir d’orge bio de Vendée et des Deux-Sèvres
  • Produire le malt localement à partir d’orge bio des deux départements
Bières La Coopine en rayon

Où en est le projet aujourd’hui ?

La brasserie est implantée à Luçon : le cœur de la production d’orge en Vendée.
Aucune brasserie n’est implantée sur Luçon ni sur ses alentours actuellement. C’est pour ces raisons que nous souhaitons nous concentrer sur ce territoire pour la production comme pour la distribution.

Nous avons déjà réalisé plusieurs brassins, nous en sommes aujourd’hui au sixième. Notre objectif est de proposer à la vente nos bières pour Noël. Vous pourrez retrouver l’ensemble de la gamme (blonde, ambrée et bière de saison ainsi qu’un coffret pour Noël) dans les rayons d’ici la fin d’année.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Le projet est encore jeune, la brasserie existe seulement depuis quelques mois. En plus de la gamme habituelle (blonde et ambrée), nous souhaitons produire des bières différentes en fonction des saisons. Nous avons pour objectif de produire 200 hectolitres par an. L’installation actuelle est en capacité de produire jusqu’à 500 hectolitres par an.

Nous n’excluons pas de créer une malterie et même une houblonnière mais nous souhaitons, pour le moment, nous concentrer sur la partie brasserie. Car aujourd’hui, même si les brasseries artisanales continuent de se développer en Vendée, la majeur partie du malt et du houblon utilisée provient d’ailleurs.

Crédit photo : Facebook Gamm Vert Luçon
Crédit photo : Gamm Vert Fontenay-le-Comte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.