Blog

[Interview] Petit Costaud

Petit Costaud

En juin 2020, à la sortie du confinement, je reçois un message sur Instagram de la part du compte @bieroscopie me disant qu’Adrien de @petit_costaud sera à La Roche-sur-Yon dans quelques jours et que ce serait l’occasion de gouter quelques breuvages. Résultat, une jolie dégustation et de chouettes rencontres. Derrière le compte de @bieroscopie se cache : Axel et Adrien. Partons à la rencontre de ce dernier et de son projet de “Tournée des brasseries”.

Mais qui est Petit Costaud ? Qui se cache derrière ?

Petit Costaud est né il y a 4 ans et on est deux : Adrien (moi) et Virginie Camus, ma chérie. Tout a commencé lorsque j’étais à la fac. Je me passionnais de plus en plus pour la bière artisanale. J’avais déjà en tête de travailler un jour dans ce secteur mais je ne savais pas trop où exactement : bar ? cave ? brasserie ? Finalement j’ai lu un livre sur la fabrication de bière dans l’optique de me lancer et mes parents m’ont offert un atelier de brassage à la brasserie Mascaret à côté de Bordeaux. Là c’était la révélation j’avais envie de brasser chez moi. Virginie m’a tout de suite soutenu. J’ai lancé une campagne de financement participatif à toute petite échelle auprès de mon cercle d’ami et de ma famille. J’ai obtenu 500 euros. A l’issu j’ai brassé ma première bière : une ale au miel d’Auvergne “Honey Moon”. Chaque participant a récupéré une partie de la fournée.

Suite à ça j’ai eu envie de continuer et je voulais avoir une image, un nom, quelque chose à poser sur mes étiquettes. Après un travail de recherche avec mon frère qui est graphiste/webdesigner, assez court finalement car plutôt évident pour moi, “Petit Costaud, bière maison tendre et robuste” est né, puis le logo a suivi dans la foulée. Après avoir brassé quelques bières, j’ai commencé à aller à la rencontre, de manière tout à fait naturelle, de brasseurs, cavistes, patrons de bar spécialisés à Bordeaux, où je faisais mes études avec Virginie. De fil en aiguilles j’ai commencé à faire des petites vidéos avec des brasseurs dans le but de les faire découvrir au maximum de monde et de faire découvrir la bière artisanale. Si Virginie m’a toujours soutenu et aidé, c’est véritablement à ce moment précis qu’elle a pris part à Petit Costaud de façon sérieuse. Ensuite on a enchaîné les brassages avec à chaque fois des styles différents pour les faire découvrir à nos proches. Puis de nouvelles vidéos, et nous voici à l’aube de notre voyage !

En mars 2020, vous débutez votre tour de France des brasseries artisanales, stoppé dès la première étape, à la sortie de la Brasserie Effet Papillon, par la COVID-19. Vous reprenez la route en septembre 2020. Pouvez-vous nous présenter ce tour de France ? et comment est né ce projet ?

La Tournée de Petit Costaud c’est un véritable beer-trip qui s’étale sur trois mois (de mi-septembre à début décembre) au cours duquel on va à la rencontre de 20 brasseries artisanales dispersées sur toute la France. Chacune possède une particularité ou une histoire qui nous a touché. A chaque étape on réalisera une vidéo reportage en mode interview qui aura pour sujet principal : la particularité de la brasserie (ex : ferme-brasserie, distillerie-brasserie, brasserie associative, femme brasseuse…). Nous rédigerons aussi un  article complémentaire à chaque fois, le tout disponible sur notre blog → latourneedepetitcostaud.fr ← On réalisera le voyage en une seule fois, c’est-à-dire qu’on passe d’une étape à l’autre sans revenir chez nous. On tournera les vidéos, on fera le montage et on les publiera sur place dans la foulée. Les gens pourront donc suivre en temps réel le voyage pendant les trois mois.

L’idée de ce voyage est née lors de ma première année de Master en marketing, communication et développement commercial à Bordeaux, à l’occasion d’un concours organisé par mon école. Il s’agissait de présenter un projet personnel, de monter un dossier béton avec toute la stratégie de communication, un rétro-planning, un budget etc. Le dossier partait ensuite à Paris pour être examiné par un jury. Tous les campus de France de mon école (L’ISEG) participaient. A la clef, 5 prix récompensent les meilleurs dossiers avec différentes sommes d’argent à gagner pour réaliser le projet, avec 10 000 € pour le meilleur dossier. Je n’ai malheureusement pas été retenu. Avec un brin de déception, cette échec nous a donné encore plus envie de réaliser le projet et c’est donc à ce moment que le voyage est devenu concret pour nous. Il était désormais sûr et certains que nous réaliserons le voyage.


L’idée de la Tournée est né de notre passion pour la France et de notre amour pour la bière. On se disait que partout en France il y a à la fois des brasseries originales avec un vrai quelque chose et aussi des paysages et des cultures qui nous attiraient. Le Tour de France était alors un bon moyen d’allier les deux. On l’a réfléchi comme un passage de césure après nos études. Si certains partent faire le tour du monde ou voyager et travailler à l’étranger, notre ambition était de mieux découvrir notre pays et de faire un voyage autour de la bière, tout en mettant en applications ce que l’on a appris tout au long de nos études en communication, marketing et audio-visuel. Ainsi ce voyage est à la fois personnel et professionnel.

L’objectif principal du voyage est de montrer les différentes facettes du monde de la bière en France à un instant T, comme une photographie du paysage brassicole français. On a la vraie volonté de démocratiser la bière et de mettre en valeur les personnes qui y sont liées (brasseurs, brasseuses, cavistes, bars etc). Ensuite l’objectif est aussi de voyager et de découvrir la France. Ce sera pour nous l’occasion de se questionner sur les régions qui nous plaisent pour s’installer plus tard. Ce sera aussi l’occasion de parfaire notre culture brassicole et brassage en découvrant des matériels et des façons de faire différentes dans chaque brasserie visitée.

Effectivement, le voyage a été stoppé à son tout début et ça a vraiment été difficile pour nous de mettre le projet en parenthèse. Premièrement parce que ce projet on le préparait depuis deux ans et que mentalement tout nous échappait sans qu’on ne puisse rien y faire. Ensuite parce que l’organisation du voyage a été rude et longue à mettre en place, notamment contacter chaque brasserie et caler les dates de tournage. Enfin, parce qu’à la fin de nos études on a travaillé chacun 6 mois dans des jobs d’appoint pas forcément sympas avec des conditions de travail assez rudes dans le but de financer notre projet.

Finalement on a vu les choses du bon côté assez rapidement et on s’est tout de suite retroussé les manches. Virginie a commencé par trouver un travail en Auvergne, chez mes parents, où nous avons atterris pour le confinement. Elle a travaillé plus de 3 mois au rayon fromagerie d’un magasin de producteurs locaux. De mon côté j’ai souhaité me consacrer uniquement à la réorganisation du voyage, aidé par Virginie. Ensemble on a recalé chaque date de tournage et on a re-contacté chaque brasserie.

On a profité de ce moment pour se former, de mon côté en brassant et en faisant une formation professionnelle à Chaumont-en-Vexin (création d’une micro-brasserie) et Virginie en acquérant de nouvelles méthodes de montage vidéo. On a amélioré certains points majeurs dans l’organisation du voyage. On a par exemple réservé tous nos hébergements, ce qui nous déleste d’un fardeau pour mieux se consacrer à la création des reportages une fois sur le terrain. On part plus serein que la première fois, bien que le contexte soit différent avec l’épidémie.

Où peut-on suivre votre Beer-Trip ?

Tout le monde peut suivre le voyage en premier lieu sur notre blog : latourneedepetitcostaud.fr. Dessus seront publié un post par brasserie comprenant la vidéo et l’article. On réalisera aussi surement d’autres articles sur nos coups de cœur brassicoles par régions visitées etc.
On publiera nos articles et nos actualités sur Facebook et sur Instagram également. Sur les réseaux sociaux, les internautes pourront suivre davantage notre quotidien et nos aventures/visites.
Enfin nos vidéos sont hébergées sur YouTube, s’abonner et activer la cloche est une bonne idée pour ne pas louper une vidéo !

Pour participer au voyage il y a plusieurs moyens :

  • Le plus important pour nous est le plus simple : nous suivre et nous soutenir à travers les réseaux sociaux ! Commentez, dites nous ce que vous pensez des vidéos, posez des questions, partagez les vidéos et parlez de nous ! C’est la meilleure façon de nous aider et c’est celle qui nous fait le plus plaisir.
  • Vous pouvez aussi nous soutenir financièrement en faisant un don sur notre cagnotte en ligne : https://www.leetchi.com/c/la-tournee-de-petit-costaud . L’argent collecté servira à nous aider financièrement dans la réservation des logements, pour payer les trajets (essence), pour manger et pour participer à l’achat du matériel audiovisuel (caméra, micros, lumières etc…). Il ne s’agit pas d’un financement participatif car nous n’avons rien à offrir en échange, si ce n’est notre gratitude. En effet, nous voulions que l’intégralité des contenus que nous allons réaliser soient disponibles pour TOUS.
Coté brassage, ça dit quoi ?

Petit Costaud ce n’est pas une brasserie. On est seulement des brasseurs amateurs. On réalise environ une vingtaine de litres par brassin pour régaler la famille et les amis. En revanche il y a bien une volonté de s’installer plus tard mais pas en tant que brasserie à proprement parler. Il s’agira d’un lieu dédié à la bière, au brassage et aux bons produits, où on brassera notre propre bière. Pour l’instant, le projet après le tour de France est d’abord de travailler dans une brasserie artisanale déjà installée pour se faire la main et mettre de l’argent de côté pour créer le projet final.

Quels sont les autres projets de petit costaud ?

Après la Tournée, trouver du travail dans une brasserie pour commencer. En parallèle on aimerait continuer la Tournée mais différemment, ponctuellement. Continuer les visites à travers la France pour étoffer la carte (voir le site internet) les week-end et pendant les vacances. A terme, monter notre projet commun de brasserie, mais pas que ! Enfin, continuer à brasser en amateur et peut être plus commencer à se concentrer sur quelques recettes à améliorer et à brasser régulièrement.


Merci Adrien, courage pour votre beer-trip, c’est un joli projet. Vous serez de passage à la Roche-sur-Yon fin novembre, on essaie d’organiser une rencontre ? Vous en pensez quoi ?

Petit Costaud sur le web :
→ Le site web : http://latourneedepetitcostaud.fr/
→ La cagnotte : https://www.leetchi.com/c/la-tournee-de-petit-costaud
→ Facebook : https://www.facebook.com/PetitCostaudBiere
→ Instagram : https://www.instagram.com/petit_costaud/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.